Le By-pass Gastrique

 

Le bypass  (technique de restriction et malabsorption)


 

Cette opération va court-circuiter la majeure partie de l’estomac en ne gardant qu’une petite poche gastrique (balle de ping-pong) = restriction

De plus cette petite poche va se vidanger directement dans un long morceau d’intestin qui sera cousu à la petite poche. Ce morceau d’intestin (de 1,5m à 2m) n’ayant pas d’enzyme ‘digérera’ moins bien la nourriture (malabsorption). C’est un peu comme si on avait enlevé un morceau d’intestin: il est toujours là mais à cause du montage il ne ‘digère’ plus bien les aliments.

Cette opération nécessite donc plusieurs ‘coutures’, souvent réalisées par des machines (agrafages).

Vous devez manger lentement car la poche est petite. Toute fois la vidange de la poche est plus facile qu’avec un anneau (manger plus facilement). La prise d’aliments sucrés peut entraîner des malaises (dumping syndrome).

Un suivi strict et régulier sera le garant d’une bonne évolution. Ce suivi est indispensable à vie.

Principaux avantages du bypass

Perte relativement plus rapide et plus facile qu’avec l’anneau.

Le bypass peut être réalisé après échec d’un anneau ou d’autres procédures.

Contrairement à l’anneau, le bypass fera ≠ 80% du travail (≠ 50% pour l’anneau) surtout les 6 premiers mois.

‘Dumping syndrome’: ensemble de symptômes qui sont occasionnés par une prise d’aliments sucrés chez certains opérés (malaises, nausées, crampes, …). Ces malaises sont à la fois un avantage car ils obligent à un changement alimentaire, et un désavantage parce qu’ils peuvent être ‘désagréables’ chez certains patients.

Très souvent par cœlioscopie.

Principaux désavantages du bypass

Opération plus difficile, plus compliquée, plus longue

Taux de complications peri-opératoires  (de 0.5 à 3%).

Nécessité de prendre des vitamines ou autres compléments nutritionnels à vie (malabsorption)

Hospitalisation plus longue (2-4 jours)

Taux de mortalité plus élevé que l’anneau: 0.5% (statistique mondiale)

‘Dumping syndrome’: les malaises peuvent être ‘désagréables’ chez certains patients.

Diminution de l’efficacité de la pilule contraceptive (en parler avec votre gynécologue)